Get Mystery Box with random crypto!

Guyanaises et Guyanais, Mes chers compatriotes, En sept ans, | Emmanuel Macron

Guyanaises et Guyanais,
Mes chers compatriotes,

En sept ans, les choses ont avancé. Mais durant ces deux jours avec vous, je l’ai vu et vous me l’avez dit : il nous reste des défis à relever.

Nous allons avancer à marche forcée, aller plus vite et faire autrement lorsque c’est utile.

Je veux que l’on produise davantage d’alimentation ici en Guyane. Nos agriculteurs et nos pêcheurs savent pouvoir compter sur le plein soutien de l’État. J’ai ainsi pris un engagement fort sur le renouvellement des flottes de pêche.

Je veux que nous développions une filière minière légale et responsable sur le territoire, parce que cela fait partie de l’identité de la Guyane, que c’est bon pour l’emploi.

C’est aussi une réponse à l’orpaillage illégal et nous allons d’ailleurs dans le même temps continuer d’adapter notre stratégie de lutte contre ce fléau qui détruit les forêts et met en danger les populations.

Désenclaver les territoires par la route et le fluvial, sécuriser les accès aux centres d’excellence, continuer à former plus de médecins, nous y sommes engagés.

Pour créer plus de logements et régler les problèmes sociaux, là encore nous serons pleinement mobilisés pour faire le maximum.

À chaque fois que la règle nationale n’est pas adaptée, nous devrons faire différemment, donner la possibilité aux élus et au Préfet de faire mieux, toujours au service de la population.

Dès les prochains mois, nous allons accélérer.